Accueil Agenda Biographie Creations Musique Catalogue Photos La presse contacts - Liens

Pierre Uga - Biographie
 

Pierre Uga Compositeur - Professeur honoraire au conservatoire, membre de l'ordre national des musiciens, membre de la SACEM, et membre du jury au concours national de piano à l'école polytechnique.

Parallèlement il est lauréat de différents concours internationaux de composition :

1961 : Mention derrière J. Rodrigo à Radio France pièce pour guitare seule.
1963 :
Mention honorifique concours Viotti Italie. Pièce pour flûte, clarinette, alto et guitare.
1965 : 2ème Prix ex-æquo Viotti Italie Mélodie pour mezzo et piano.
1972 : Mention spéciale du jury. 4ème Biennale de la mélodie française à Cannes.
1970 à 1999 : Professeur à l’École Nationale de Musique et d’Arts Dramatiques du Mans. Titulaire nommé sur concours. (Compose les épreuves d’examens et les déchiffrages instrumentaux.).
1976 à 1982 : Création de l’ensemble vocal Quattrocento.
1982 : Animation de stage en week-end choral. Plus de cent enfants au château de la Roche Ploquin.
1984 : Composition d’une musique de scène pour la compagnie théâtrale « Le champ Libre » de Tours.
1985 : Orchestration symphonique (commande de la ville du Mans) d’une œuvre musicale dans le cadre de l’année internationale de la jeunesse.
1987 : Harmonisations diverses et arrangements musicaux, dans le cadre d’un spectacle « Des enfants, des chansons ». Spectacle réunissant les élèves de toutes les écoles du Mans et de la Région.
2001 : 3ème Prix à l’unanimité au concours Andréa Bocelli à Milan Italie, pour une mélodie pour ténor et piano. (Enregistrée par Anne Crépin-Leblond au piano et Jocelyne Reydy au violoncelle).
            2ème  Prix ex-æquo selon  le journal « il giornale della musica ».

2016 : 2ème prix au concours international de composition Léopold Bellan, pour « Sogno di chimere » violoncelle et piano.
2017 : Diplôme d’honneur de composition pour une pièce de concert pour saxophone et piano. Concours TIM. Tournois International de Musique. Turin, Italie.

De formation atypique, musique dite « légère » de variétés et formation classique, Pierre Uga, né en région parisienne, débute la musique en famille vers l’âge de six ans. Ensuite la guerre, l’exode vers Bordeaux, la séparation et le divorce de ses parents lui font vivre une vie assez mouvementée.

Mais il continue la musique en autodidacte, et vers douze ans les circonstances l’obligent à faire de la musique en public.  A quatorze ans il fait une rencontre décisive avec un Maître bordelais, Jean-Albert Barès Directeur fondateur d’un grand chœur de musique sacrée : Ce Maître le trouve doué et lui propose de le faire travailler tous les jours le solfège chanté, les dictées musicales et commencer le piano, avec quelques  rudiments d’harmonie. Ce professeur très âgé, décédera malheureusement au bout d’un enseignement trop court d’une année.

Durant cette année de travail le maître lui parle « harmonie », «  contrepoint », «  fugue » et cela lui donne le désir de pousser plus loin encore l’étude musicale.  A ce moment là, il aurait pu essayer d’entrer au conservatoire de Bordeaux, mais la vie décide autrement.

A seize ans il devient musicien professionnel en orchestre ; cabarets, casinos, galas à travers la France etc. Très connu à Bordeaux sous le nom du «Petit Uga », il continue à étudier en autodidacte. A vingt ans service militaire à la musique du RCCC en Allemagne, et sur les conseils d’un ami musicien, il s'inscrit au conservatoire pour suivre de vrais études musicales. D’abord au conservatoire national de Mulhouse, puis étant redevenu civil au conservatoire de Bordeaux ou il est admis en classe de solfège supérieur, classe de madame Drouet, ainsi qu’en classe d’harmonie et de composition classe du Maître Roger Gayral, chef d’orchestre du grand théâtre de Bordeaux.

Ensuite au conservatoire de Tours il obtient le 1er prix d’harmonie et le prix du département d’Indre et loire. Après la médaille de solfège supérieur et les prix d’harmonie (Bordeaux et Tours), il continue à Paris le contrepoint, le choral et la fugue, la composition et l’orchestration à la Schola Cantorum école supérieure de musique avec les maîtres Daniel-Lesur et Pierre Wissmer où il obtient tous les 1ers prix et Diplôme d’études supérieures d’écriture, et le diplôme de composition et de fin d’études.

Pierre travaille également avec le Maître Pierre Lantier. Il reçoit les félicitations et les encouragements des Maîtres Roland-Manuel et de Pierre Maillard-Verger. Il travaille la direction d’orchestre avec Edmud Pendleton et Louis Fourestier, la direction de chœur avec Philippe Caillard et Jean-Paul Kréder. Il étudie aussi le chant. Il reprend les études au CNTE de Vanves pour revoir l’instruction générale laissée un peu de côté durant sa jeunesse.

Le mai musical de Bordeaux 1956 : Ce Fou de Platonov (1880) D’Anton Tchekhov - 1ère Diffusion le 18.05.1956. Pierre a participé à cette création en tenant la partie d’accordéon  dans l’orchestre du grand Théâtre de Bordeaux  sous la direction de Maurice Jarre. Traduction : Pol Quentin, Régie TNP Festival de Bordeaux : Jean Vilar. Avec : Maria Casarès, Daniel Sorano, Christiane Minazzoli, Monique Chaumette, Georges Wilson, Jean Topart, Jean-Paul Moulinot, Jean-Pierre Darras, Philippe Noiret, et Jean Vilar. Musique de Maurice Jarre.